novembre 24, 2020
  • novembre 24, 2020

Comment identifier un sapin malade ?

By on octobre 27, 2020 0

 

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les arbres sont des espèces vivantes qui ont presque le même fonctionnement que l’être humain. En effet, de la même manière que l’être humain montre des symptômes lorsqu’il est malade, les plantes aussi envoient des signaux pour montrer qu’elles ne vont pas bien. Chaque plante a sa spécificité par rapport à la question. Aujourd’hui, nous allons parler des sapins. Comment savoir si le sapin en face duquel vous êtes est malade ou pas ? Tout le long de cet article, des signes qui vous mettront la puce à l’oreille, vous seront énumérés.

Quelques causes à la base des sapins malades

Avant de commencer par énumérer les signes annonciateurs de maladie, il faut savoir ce qui peut en être la cause. En effet, les sapins sont des arbres connus pour leur résistance. Malgré les forts coups de vent et autre, le sapin n’a rien à craindre. Cependant, malgré toute cette force, il est terrassé par la présence de certains parasites. Eh oui, les parasites peuvent attaquer aussi les plantes jusqu’à conduire à leur dessèchement. Une autre cause de maladie des sapins est la mauvaise alimentation. Il n’arrive pas à absorber peut-être les nutriments qu’il faut pour rester en forme. Planté dans une terre pas trop nourrissante pour lui, le sapin peut vite se retrouver avec des signes pas très encourageants. La pollution du sol constitue également une cause de maladie chez les arbres.

Quelques signes de maladie chez le sapin

Lorsque vous constatez que votre sapin commence à jaunir au niveau de ses branches, spécialement au niveau des aiguilles, commencez à vous poser des questions. Un sapin en parfaite santé est vert et a des aiguilles résistantes. Parfois même, on assiste à la cassure des branches. Tellement elles deviennent fragiles qu’il suffit qu’un petit vent souffle pour qu’elles se cassent et tombent.  Un autre signe souvent remarqué est le fait que l’écorce de l’arbre devient de plus en plus rugueuse et avec le temps, on assiste à un craquement. Ceci pousse même à l’écoulement de résine par moment ou à un dessèchement brusque des branches. De petites formations de taches noires sur l’écorce peuvent commencer par apparaitre sur le sapin lorsque ce dernier souffre de la galle.

Tous les signes cités concernent généralement les grands sapins. S’il s’agit par contre d’un jeune arbre, le fait qu’il ne pousse pas comme il devrait est un signe que quelque chose ne va pas. Notons que le sapin a la particularité de prendre tout son temps pour pousser. Il faut donc en tenir compte. Mais les signes de jaunissement et de cassure des branches peuvent aussi être enregistrés avec les jeunes sapins.

Comment guérir ou prévenir la maladie chez les sapins ?

Une chose est de savoir identifier un sapin malade, mais une autre est de pouvoir réagir dès que le constat est fait. Pour donc prévenir le sapin contre les maladies cryptogamiques et autres, il faut bien drainer le sol au moment de la plantation du sapin. Il faut aussi tenir compte de l’environnement ou du milieu dans lequel le sapin sera planté. S’il s’agit d’un jeune sapin, un bon arrosage régulier fera l’affaire. De plus, il faut veiller à assurer l’entretien du sapin avec des outils non infectés.

Si c’est pour guérir un sapin déjà malade, vous avez le choix entre couper les parties atteintes (les branches qui jaunissent déjà), et l’arrosage de l’arbre avec un mélange effusée de frêle lorsque les conditions climatiques seront favorables (temps humide et chaud). Au cas où ces deux solutions semblent trop pour vous, vous pouvez carrément faire appel à un spécialiste qui s’y connait et il se chargera d’apporter les soins nécessaires au sapin malade.

  Jardin