novembre 24, 2020
  • novembre 24, 2020
  • Home
  • Jardin
  • Comment combattre les maladies des géraniums ?

Comment combattre les maladies des géraniums ?

By on octobre 27, 2020 0

 

La terre est un trésor qui regorge de multiples richesses qui font d’elle une mine d’or qu’on doit tous les jours explorer. Grâce à elle au on assiste à la naissance des plantes particulières qui présentent plusieurs revers. Leur plantation et manipulation excessive entraine très souvent des maladies graves qui laissent des séquelles à la plante. Parmi ces plantes, nous avons les géraniums qui sont au centre de plusieurs types de maladies qu’on a l’habitude de rencontrer. Généralement sur ses feuillages, on constate des tâches qui sont appelé rouilles et qui est l’une des maladies des plus graves. Comme la rouille, plusieurs autres maladies apparaissent fréquemment sur les géraniums et il faut nécessairement les combattre. Pour cela il faut connaitre les techniques en s’informant d’avantages. Comment donc lutter efficacement contre les maladies des géraniums ?

La Rouille

Parmi toutes les maladies qui agressent les géraniums, la plus fatale est de loin la rouille car elle survient en saison sèche et humide : ce sont ses temps favoris. Les feuillages deviennent tout de suite jaunes puisque ce sont des champignons brun orangé qui en sont à l’origine. Ainsi donc pour combattre efficacement la rouille, il faut dans un premier temps arracher toutes feuilles atteintes pour éviter une propagation. Dans un second temps, il faut se procurer un liquide désinfectant à base de souffre et le pulvériser soigneusement sur les géraniums. Enfin il faut faire tout ceci dans le plus grand des soins hygiéniques et se procurer le liquide dans un magasin spécialisé, ou chez des professionnels qui s’occupent de l’entretien des plantes.

L’apparition des taches sur les feuilles et pourriture de la tige

Lorsque des symptômes comme les taches sur les feuilles et la pourriture de la tige apparaissent, il faut savoir que c’est l’une des maladies des géraniums. C’est une bactérie qui est à l’origine de ces apparitions soudaines. En plus de ces symptômes, on constate des taches de couleur brunes et rouges. Et pour lutter contre cette bactérie il faut obligatoirement retirer les parties déjà atteintes. Mais lorsque vous constatez que la bactérie a atteintes la tige, il est préférable de jeter la plante. Evitez d’enfermer les plantes dans un endroit clos, la logique voudrait que vous prévoyiez de l’espace entre elles pour que l’air passe suffisamment. Pour que la lutte contre la bactérie soit totale, il faut utiliser des produits chimiques adaptés.

Les intumescences

Lorsque les plantes sont placées dans un endroit trop humide, on constate que sur les feuilles des hernies et des petits boutons apparaissent. C’est une maladie qui contrairement aux autres, ne provoquent pas la mort de la plante mais plutôt ralentit le processus de floraison. Et donc pour chasser la maladie, il faut abreuver la plantation en quantité d’eau suffisante et prévoir un système de ventilation spéciale.

Les mouches blanches

Les mouches blanches sont des insectes de toutes petites tailles qui mesurent environs 3mm, mais qui sont très dangereuses pour le développement de la plante. En effet, elles aspirent tout le suc des plantes entrainent ainsi la décoloration et la frise. Pour y remédier, il faut un traitement biologique à base d’ichneumon qui a pour capacité de neutraliser les mouches. Il faut noter que l’utilisation des insecticides n’a aucun effet sur les mouches blanches : elles sont résistantes.

Les pucerons

Ce sont des insectes qui font leur apparition au printemps et ont à peu près le même mode d’action que les mouches blanches. Du coup pour les combattre, il faut utiliser soit les ichneumons ou les coccinelles : ce sont leurs ennemis. L’utilisation des sprays est aussi une solution à prendre en compte.

 

 

 

  Jardin