novembre 24, 2020
  • novembre 24, 2020
Construction Work Facade Worker  - KaiPilger / Pixabay

Comment financer vos travaux de maison ?

By on novembre 20, 2020 0

Vous avez en projet de réaliser des travaux de construction, de rénovation ou tout autre type de travaux relatifs à votre maison ? Alors, sachez que de pareils travaux constituent un véritable investissement. Et si votre capacité financière ne vous permet pas de mettre en œuvre ces travaux, vous pouvez les financer autrement. Vous vous demandez de quelle manière n’est-ce pas ? Consultez ce qui suit et vous en saurez davantage.

Les prêts bancaires

Les prêts bancaires constituent l’option de financement à laquelle recourent la majorité des personnes ayant un budget limité mais qui désirent réaliser des travaux de maison. Cependant, cette catégorie de financement regroupe différents types de prêts bancaires.

Le crédit immobilier

Théoriquement, vous avez la possibilité d’inclure le coût des travaux que vous désirez réaliser dans un prêt immobilier lorsque vous utilisez celui-ci pour financer l’achat d’un bien. De plus, si vous êtes déjà propriétaire d’une maison, il vous sera plus facile d’obtenir un prêt immobilier pour réaliser des travaux de rénovation. Par ailleurs, retenez qu’un prêt immobilier ne peut être contracté que lorsque vous souhaitez effectuer des travaux de rénovation ou acheter un logement dans le neuf ou l’ancien. De plus, le montant du prêt qui vous sera accordé ne va dépendre que de votre capacité d’endettement et de vos revenus.

Cependant, pour bénéficier d’un tel prêt auprès d’un organisme financier, vous devez remplir un certain préalable. En effet, si le prêt est destiné à financer l’achat d’un bien immobilier, vous devez avoir une bonne santé financière, disposer d’un bon état de santé et avoir des revenus réguliers. Si en plus de cela, vous devriez financer des travaux, il est fort probable que l’établissement financier vous demande de fournir les devis des entreprises auxquelles vous désirez faire appel. Dans ce cas, c’est l’établissement financier qui aura la charge de payer les entreprises contactées.

Le Crédit Épargne Logement ( CEL )

Si après une période de 4 ans d’épargne, vous êtes détenteur d’un compte épargne logement ou d’un plan d’épargne logement, vous pouvez souscrire à un tel crédit. En effet, un tel crédit est destiné à financer l’extension, la rénovation, la construction ou l’achat d’une résidence principale. Vous pouvez ainsi obtenir un prêt de montant maximal de 92000 euros. Cependant, le crédit est à rembourser sur une durée de 2 à 15 ans. Pour en bénéficier, vous n’avez qu’à vous adresser à l’établissement financier auprès duquel vous êtes détenteur du compte ou plan d’épargne logement.

Le prêt personnel non affecté

Compte tenu de son caractère non affecté, ce prêt peut être contracté pour financer des travaux ainsi que tout autre projet de votre choix. Le montant obtenu par le biais de ce prêt peut être employé librement. Il varie justement de 200 à 75000 euros. Vous disposez d’une durée de 3 mois à 10 ans pour rembourser ce crédit. Pour l’obtenir, vous pouvez vous rapprocher des établissements financiers spécialisés dans l’octroi de prêt à la consommation.

Le prêt travaux

Ce type de crédit possède le même principe de fonctionnement que le prêt personnel non affecté. C’est-à-dire que vous avez une durée de 3 mois à 10 ans pour rembourser le prêt de 200 à 75000 euros que vous aurez obtenu. Cependant, la particularité de ce type de prêt, c’est qu’il ne peut être uniquement contracté que pour financer des travaux. L’avantage toutefois c’est que si les travaux pour lesquels le prêt a été contracté sont annulés, le prêt est aussi annulé et vos mensualités vous seront remboursées.

Les crédits travaux aides

Les crédits travaux aides constituent également une autre catégorie de financement à laquelle vous pouvez recourir si vous souhaitez financer des travaux. Tout comme au niveau des prêts bancaires, ces crédits se déclinent en plusieurs variantes.

L’Eco-prêt à taux zéro

Prêt aidé, L’Eco-prêt à taux zéro est destiné aux occupants, propriétaires, copropriétaires ou bailleurs. Il est conçu pour le financement des travaux d’amélioration d’efficacité énergétique des logements servant de résidence principale. Le montant accordé pour ce prêt est donc compris entre 10000 et 30000 euros à rembourser sur une période de 3 quinquennats au plus. En ce qui concerne cependant les conditions de ce prêt, vous devez savoir qu’il n’est fait pour financer que les travaux d’amélioration de la performance énergétique d’une maison. De plus, aucune condition de revenus vous est exigée et les travaux doivent être réalisés par une entreprise Reconnue Garant de l’Environnement. Pour obtenir un tel prêt, vous devez vous adresser à un établissement financier autorisé à accorder l’Eco-prêt à taux zéro.

Le prêt conventionné

Ce type de prêt est destiné à financer les travaux d’amélioration dans un logement qui sert de résidence principale ou pour financer la construction d’un logement qui va servir de résidence principale. De même, un tel prêt peut servir à financer tout ou partie de l’achat d’un logement qui va servir de résidence principale. Les bénéficiaires éligibles sont les locataires, les propriétaires ou copropriétaires du logement concerné. Pour bénéficier de ce prêt, aucune condition ne vous est exigée et vous n’avez qu’à vous adresser à l’un des établissements financiers partenaires de ce programme. Cependant, le montant de ce prêt peut financer des travaux de 4000 euros au moins jusqu’à la totalité du projet, et ce avec intérêts. Vous disposez d’une période de 5 à 35 ans pour rembourser un tel prêt.

Les aides et subventions

L’Etat a mis en place un certain nombre de dispositifs et de programmes afin de vous permettre de bénéficier d’aides et subventions pour le financement de vos travaux. Cependant, cette solution de financement se décline aussi en plusieurs variantes. Vous trouverez d’une part les aides des fournisseurs d’énergie et primes énergie puis d’autre part le crédit d’impôt pour la transition énergétique. Cette catégorie regroupe aussi les aides de l’Agence Nationale de l’Habitat puis l’exonération de la taxe foncière. Vous avez aussi dans cette catégorie le programme Habiter Mieux de l’Agence Nationale de l’Habitat. Cependant, retenez que ce dispositif se décline en 2 volets à savoir le volet Habiter Mieux agilité et le volet Habiter Mieux sérénité. Outre cela, la catégorie des aides et subventions comprend aussi les aides des collectivités locales.

  Travaux