novembre 24, 2020
  • novembre 24, 2020
Building Interior Architecture  - Portraitor / Pixabay

Comment bien peindre un plafond ?

By on novembre 20, 2020 0

Peindre un plafond a au premier coup l’air d’une opération banale. Mais lorsque vous vous y mettez, vous vous rendrez compte qu’il ne s’agit pas d’une partie de plaisir. Même les professionnels en la matière vous confirmeront que c’est une tâche fastidieuse d’avoir un plafond bien peint. En effet, vous devez non seulement respecter un certain nombre de paramètres mais en plus de cela, votre plafond doit être sans tâches et sans traces. Voici donc plus en détails comment vous devriez procéder.

Disposer du matériel adapté

Comme vous le savez sûrement déjà, pour peindre votre plafond, il vous faut disposer du matériel adéquat. C’est l’une des nombreuses conditions à respecter pour avoir un plafond peint comme un professionnel. Cependant, le matériel de peinture se décline en 2 catégories. Vous avez ainsi le matériel indispensable et celui facultatif.

Le matériel indispensable

Le matériel indispensable regroupe une bâche de protection, un papier de masquage, un pinceau à rechampir, un rouleau, un escabeau ou une perche télescopique. Cette catégorie de matériel comprend aussi une grille d’essorage, un mélangeur à peinture, de la lessive avant peinture et du papier à poncer ( grain 120 pour l’égrenage et grain 80 pour le ponçage). Il vous faut aussi des accessoires de nettoyage ( chiffon, savon, éponges), un équipement de protection ( gants, masque, combinaison de peintre). Un rouleau à poils de 8 à 12 mm, un bac à peinture et de l’enduit de lissage ou de rebouchage font aussi partie du matériel indispensable.

Le matériel de peinture facultatif

Comme l’indique son nom, il s’agit d’un matériel de peinture facultatif. Vous n’êtes donc pas contraints de vous en équiper. Toutefois, le matériel vous sera utile. Il comprend donc un ouvre-pot, un film de protection et un support pour pinceaux.

Peindre dans de bonnes conditions

Les conditions dans lesquelles vous peignez peut énormément agir sur le résultat de la peinture de votre plafond. En effet, la peinture va sécher très lentement s’il fait trop froid dans la pièce, soit si la température de la pièce est à 10°C ou moins. De la même manière, la peinture du plafond séchera trop rapidement lorsque la température de la pièce est au delà de 30 °C. Or, dans les deux cas, il est fort probable que le rouleau laisse des marques sur votre plafond. C’est pourquoi la pièce doit être à la bonne température afin d’avoir une peinture de plafond bien réussie. En effet, lorsque vous devriez effectuer l’opération de peinture, la pièce doit être protégée des courants d’air. C’est pourquoi vous devriez fermer toutes les ouvertures de la pièce lors de l’opération de peinture. Outre cela, la température de la pièce doit être entre 18 et 21°C.

Utiliser de la bonne peinture pour plafond

Pour peindre un plafond et avoir un résultat digne d’un professionnel, il est recommandé d’utiliser une peinture spéciale plafond. Mais pour peindre généralement un plafond, les professionnels utilisent de la peinture matte. En effet, cette peinture a l’avantage de conférer à votre plafond un beau rendu et de mieux cacher les imperfections qui s’y trouvent. Cependant, la peinture à choisir pour votre plafond dépend en majeure partie de l’état général de celui-ci. Ainsi, vous devriez utiliser une peinture technique adaptée si votre plafond est sale, tâché ou si sa peinture farine au toucher. En revanche, vous pouvez utiliser n’importe quel type de peinture si l’état général de votre plafond est en bon état ou sain. Parlant justement du type de peinture, vous trouverez sur le marché la peinture glycéro qui est une peinture à huile résistante à l’humidité. Elle est donc adaptée pour les pièces d’eau. Vous trouverez aussi la peinture acrylique qui est une peinture qui sèche assez vite. Cette dernière est plutôt adaptée pour les plafonds des autres pièces de votre maison.

Respecter les étapes pour peindre un plafond

Maintenant que vous connaissez tout le préalable requis pour bien peindre un plafond, rentrons à présent dans le vif du sujet. En effet, la base même pour avoir un plafond bien peint, c’est de respecter les étapes adaptées à ce genre d’opération.

Préparer le plafond

Préparer le plafond est une étape nécessaire pour obtenir une peinture qui adhère bien et impeccable. Avant tout, commencez par vider la pièce de tous les effets qu’elle contient ou de couvrir ces derniers. Débarrassez ensuite le plafond de ses luminaires ou de tout autre objet qui pourrait vous gêner. Servez-vous après des accessoires de nettoyage pour dépoussiérer et nettoyer le plafond. Identifiez les éventuels défauts sur le plafond, poncez-les à l’aide du papier à poncer puis rebouchez-les si nécessaire avec du mastic acrylique.

Identifier les zones du plafond à peindre

Délimitez les zones à peindre sur le plafond en disposant sur les murs l’adhésif de masquage. Mais faites-le précisément au niveau des angles. Servez-vous ensuite d’un mélangeur pour fluidifier la peinture. Dans un bac doté d’une grille à essorer, versez cette dernière. À l’aide de la brosse à rechampir, appliquez sur une mesure de 5 à 10 cm environ la peinture sur les angles et les bords du plafond tout en longeant l’adhésif de marquage.

Application de la première couche de peinture

Pour appliquer la couche de peinture, il est préférable de vous servir de la perche afin de ne pas travailler longtemps sur l’escabeau. Plongez alors le rouleau dans la peinture puis essorez-le sur la grille. Peignez alors votre plafond par zones de 1 m² en débutant par la zone près de la principale source de lumière. Cela vous permettra de voir plus facilement les zones que vous avez déjà peintes afin de ne pas les repeindre une fois de plus. Par ailleurs, lors de l’opération, croisez les passes de peinture et n’appuyez pas sur le rouleau. Cela vous évitera les imperfections et les projections.

Application de la couche de finition

Après avoir achevé l’application de la première couche de peinture, vous devriez retirer les adhésifs de marquage. Cependant, la finition ne doit pas être immédiatement appliquée après la première couche. Vous devriez attendre un certain nombre de temps. Généralement, les fabricants renseignent sur le temps de séchage. Une fois ce temps écoulé, mettez de nouveau l’adhésif et observez la même méthode que celle employée lors de l’application de la première couche.

  Travaux