octobre 25, 2020
  • octobre 25, 2020
  • Home
  • Travaux
  • Comment changer une fenêtre en rénovation ?

Comment changer une fenêtre en rénovation ?

By on octobre 14, 2020 0

 

Plusieurs raisons peuvent conduire à un changement de fenêtre. Il peut s’agir d’un problème de vitrage, d’isolation acoustique ou de détérioration du bois. Dans tous les cas, lorsque la fenêtre ne répond plus à vos attentes, il convient de la changer. Découvrez dans cet article, nos conseils pour changer une fenêtre en rénovation.

Quels sont les paramètres clés à vérifier avant une rénovation de fenêtre ?

Changer une fenêtre en rénovation requiert la prise en compte de plusieurs éléments importants. Lorsque vous décidez de vous lancer, le mieux est de le faire pour toutes les fenêtres de la maison. C’est important pour le design ou l’esthétique, mais aussi pour améliorer les gains thermiques.

Toutefois, si vous n’avez pas suffisamment de moyens pour vous lancer dans de grands travaux de rénovation, démarrez avec les fenêtres des pièces à vivre comme le salon, la cuisine et la salle de bain. Le reste, vous pouvez le faire de manière progressive. Mais avant tout changement de fenêtre en rénovation, certains aspects clés sont à vérifier :

  • Le dormant : il s’agit du cadre qui sert de soutien aux fenêtres. Vous devez vérifier s’il encore en bon état ou non. Pour un dormant en bois, à l’aide d’un tournevis piquez-le et vérifiez si la pointe du tournevis s’enfonce. Lorsque c’est le cas, sachez que le dormant existant est défectueux et qu’il ne sera plus utile pour une nouvelle fenêtre.
  • La surface vitrée : lorsque la nouvelle fenêtre sera installée sur l’ancien dormant, en haut comme en bas, vous perdrez environ 3 cm dans la surface vitrée. Il faut donc opter pour la dépose de votre ancien dormant afin de bénéficier d’un maximum de luminosité.
  • L’aération : il faut en tenir compte afin que vous n’ayez pas à subir le calvaire de l’humidité plus tard.
  • L’espace d’ouverture est très utile lorsque vous désirez installer des fenêtres en galandage.

Quels matériaux utiliser pour les fenêtres ?

S’agissant des matériaux, 5 possibilités s’offrent à vous. Chacun d’eux présente ses avantages et ses inconvénients.

  • Les fenêtres en bois : en matière d’esthétiques, elles sont excellentes, mais il est important de procéder à leur entretien régulier. Vous pouvez en trouver dans l’intervalle de 384 euros à 674 euros.
  • Les fenêtres en PVC : elles ne sont pas adaptées aux grandes surfaces comme les baies vitrées et ne sont pas non plus très écologiques. Néanmoins, elles possèdent un bon rapport qualité-prix avec des prix allant de 220 euros à 510 euros.
  • Les fenêtres en Alu : elles sont non seulement très design, mais aussi très solides et résistantes. Disponibles entre 409 euros et 739 euros, elles ne conviennent aux régions de froid extrême.

Vous pouvez également opter pour des agencements de deux matières différentes. Ainsi, pour des fenêtres Bois/Alu, vous profitez à la fois des performances des deux matières. Très recommandées, elles sont disponibles entre 460 et 810 euros. Par ailleurs, pour une fenêtre PVC/Alu, les performances sont moins évidentes que pour les fenêtres Bois/Alu et elles coutent entre 416 et 745 euros.

Nos conseils pour bien choisir

Un cadre en bois ou en PVC est idéal pour une grande isolation thermique. Le meilleur choix réside dans les fenêtres mixtes PVC/Alu ou Bois/Alu, car elles sont très avantageuses. Bien qu’elles soient bien plus couteuses, elles sont meilleures en matière de performance, de robustesses et de fiabilité. Lorsque la surface Alu est en extérieur, elle protège parfaitement le PVC ou le Bois contre la pluie, les UV ou la neige. Par ailleurs, si vous êtes plutôt pour l’écologie, vous devez éviter les fenêtres conçues uniquement en PVC ou en bois exotique.

 

 

  Travaux